AccueilAccueil  FAQFAQ  Guides  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au coeur de la nuit [Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Shadow of Euphoria ; »
Viper
« Shadow of Euphoria ; »

✖ My Messages : 61
✖ Inscription le : 03/06/2010


❝ C'est un secret?
❝ SpheraRunes: 3000
❝ Relationships:
❝ Inventaire:

MessageSujet: Au coeur de la nuit [Yuki]   Au coeur de la nuit [Yuki] EmptySam 5 Juin - 16:33

    Clair de lune majestueux et scintillant dans l'obscurité d'un ciel endormant sous son voile la richesse d'une terre désolée, un monde dont la richesse passée avait du être grandiose et de grande rénommée. Une cîté aux semblants oubliés, totalement abandonnée par ses pairs pour se laisser aller purement et simplement au désèchement et au vieillissement des années. D'après ce que l'on en disait, plus personne ne venait ici où, tout du moins, personne possédant un tant soit peu de bon sens et de jugeotte. Cet endroit ressemblait à un lieu maudit n'apportant que mort et destruction à quiconque s'y aventurait. Un No Man's Land à la tendance post apocalyptique qui n'en restait pas moins fascinant pour tous les vagabonds et autres esprits en quête de découverte, de gloire et de renommée. Oui, combien d'entre eux pouvaient se permettre d'avoir séjourner au sein de cette cîté et d'en être ressorti totalement indemne ? Qui pouvait proclamer n'avoir rencontré aucune créature, aucun monstre et n'ayant souffert aucun combat ? Oublier les couleurs chatoyantes éclaircissant la morbidité de ces architectures. Ne vous laisser pas happer par l'attirance que représente ce pur et simple cauchemar sans nom. Passez votre route et détournez-vous d'Alzen, dans votre intérêt...

    Trônant au sommet de l'immensité d'une bâtisse se trouvant au centre de tout, l'ombre semblait se moquer totalement des conséquences que pouvait entraîner sa présence sur les lieux. Qu'importe le danger et les mises en garde, il n'en n'avait cure. Ici pourrait se trouver montagne d'éléments capable de transformer son quotidien mais rien, absolument rien ne lui apporterait le trépas. Une mort aux allures bien impossible et qui, pourtant, finirait par arriver un jour ou l'autre... Mais pas ce soir... Pas ici... Pas maintenant ! Il ne l'avait pas décidé, en conséquence cela ne se produirait pas... Viper... Seul et sombre Viper... Tel était le nom de cette ombre rouge siégeant sur son trône et se perdant dans la contemplation d'un horizon sans fin. Que regardait-il ? Que cherchait-il à repérer ou à découvrir ? Quel était son but ? Ses plans de destructions et d'autres machinations tout aussi machiavéliques trouvaient-elles leurs origines en ses lieux ? Ou bien s'offrait-il un simple moment de calme, de repos et de méditation dans cette lutte qu'il perpétuait tambour battant chaque jour ? Même l'aspect de son regard n'aurait pu y répondre. Ses pupilles nimbées d'un rouge écarlate ne laissait qu'évoquer l'évasion d'un esprit en perpétuels tourments.

    Le silence, calme et apaisant, l'absence de bruit vous permettant de vous déconnecter d'une réalité aussi formelle que fictive, ce silence, trouva une perturbation qui attira l'attention de notre cher ami. Un bruit de tôles métalliques résonnant au coeur des rues désertes... Un regard qui se penche, qui se détourne de son horizon pour fixer le théâtre que représente le spectacle de ces rues plusieurs dizaines de mètres plus bas. Et là, au coeur de la solitude, une ombre se déplaçant seule. Un autre voyageur totalement inconscient ou un fou qui se perd sur le croisement des chemins. Une monumentale erreur en cette nuit où monstres et créatures semblent en pleine éveil, prêts à remplir leur traque, leur chasse. Viper se redresse, Viper se retourne... Quelques pas en direction de l'autre rebord du toit et là, de nouveau, il s'arrête. Ses yeux se ferment et ses poings se ressèrent lentement. Une seconde, deux secondes... Un souffle se soulève dans les airs et le persona fait demi-tour en courant pour s'élancer dans les airs. L'ombre de ses bras étendus, accompagnée par le soulèvement de sa cape aussi longue que légère, se dessine au centre de ce clair de lune avant de disparaître aussitôt. Tournoyant sur lui-même, Viper se dirige vers le sol, en cet endroit précis où il s'était décidé d'atterir.


    "Je te conseille de ne pas avancer plus loin..."

    Il est agenouillé au sol, son visage penché vers le bas. Sa voix s'est levée dans un murmure grave et profond. Ses poings se referment de nouveau, ses jambes se tendent, son corps se dresse... L'on découvre alors le scintillement doré de ses souliers de métal et de ce gantelet trônant autour de son bras gauche. Son corps, recouvert d'un cuir noir se fondant dans la nuit, se détâche au creux de cette longue cape rouge retombant le long de son être et masquant la partie inférieur de son visage jusqu'à la hauteur de son nez. Son regard profond et rougeoyant se redresse et vient se planter sur la silhouette de cet inconscient.

    "Les nuits d'Alzen sont un véritable Enfer dont l'on ne peut réchapper seul."

    Rajouta-t-il sur le même ton, laissant la teneur de ses propos restée aussi grave et inquiétante, sans prononcer d'autres paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« admin ; Eyes of Dream »
Yuki Tastu
« admin ; Eyes of Dream »

✖ My Messages : 211
✖ Inscription le : 27/05/2010


❝ C'est un secret?
❝ SpheraRunes: 5000
❝ Relationships:
❝ Inventaire:

MessageSujet: Re: Au coeur de la nuit [Yuki]   Au coeur de la nuit [Yuki] EmptyLun 7 Juin - 20:17

    Alzen, une ville bien triste. Elle devait être autrefois, une ville riche et puissante mais c’était maintenant un amas de ruines désertes. Sphère production devait avoir imaginé l’avenir des grandes villes, telles New York et Londres, pour créer ce tas de pierre sans âmes vivant. Cette ville beaucoup de gens en parlaient mais peu y étaient allé. Tous disaient qu’elle était le théâtre d’un chaos total. Chacun y allait de sa petite personne et racontait des anecdotes. Une personne qui avait remarqué Yuki, parlait d’une femme, une femme à la voix si douce qu’elle envoutait tous les voyageurs, hommes et femmes. Les gens qui l’entendaient se perdaient dans les dédales des rues et des carrefours dévastés. Après plusieurs jours d’errance, on disait que les gens devenaient tellement fou qu’ils se mangeaient eux-mêmes, s’ils avaient survécu aux multiples nuits mortelles où les monstres et créatures attaquaient sans cesse. Yuki avait entendu ça dans une auberge de la ville de Jade. Il avait passé la nuit à essayé d’imaginer la voix de cette femme. Elle devait être très belle pour faire perdre la tête aux hommes. Cette nuit là, Yuki rêvait de ce monstre, cette femme redoutable. Euphoria était une terre dangereuse et périlleuse. Ce monde créé de toutes pièces était emplie de beaucoup de pièges, de traquenards et d’embuscades, mais il y avait aussi des paysages merveilleux et des aventures inouïs à vivre. Euphoria était une révolution du jeu mais il faut savoir que Yuki, lui, était un être bloqué à l’intérieur de cette fiction.

    Oui, oui, vous avez bien compris. Il était un garçon tout simple qui jouait, mais qui suite à un hackage, c’est retrouvé bloqué dans le jeu. Son corps en réalité était dans le coma, mais son esprit était à l’intérieur d’Euhoria. Pendant cet accident, le blondinet avait perdu la mémoire et ne savait pas que ce monde était virtuel. Pour lui c’était la réalité, sa réalité. Ici c’était son monde. Voila quelques semaines qu’il avait perdu la mémoire et qu’il évoluait dans le jeu en pensant que tout cela n’était qu’autre que la réalité.

    Mais revenons à nos moutons. Yuki avait donc entendu plusieurs légendes sur Alzen et il avait décidé d’allé voir de ces propres yeux cette ville fantôme. S’il en revenait vivant, il pourrait surement trouver des quêtes intéressantes à accomplir. Il parti donc de Jade, un soir. Il aimait voyager de nuit et préférait nettement marcher et combattre sous les étoiles. Il était un guner et un sacré bon guner, pour son niveau. Il avait la capacité de voir très bien dans le noir, ce qui était plutôt pratique car les monstres aimaient le noir. Cela devait être un bug suite au hackage mais cette caractéristique était très pratique. Bref, Yuki mit plusieurs jours à arriver à la dite ville, Alzen. Il arriva en fin d’après-midi, le soleil allait bientôt se coucher et il ferait bientôt nuit noir. Yuki était heureux d’arriver aussi tard car il pourrait visiter la ville au clair de lune, c’était surement la plus agréable des choses à faire. D’autant plus que la ville était polluée et en pleine journée la chaleur rendait l’air irrespirable.

    L’exploration commença doucement et Yuki déambula au fil du vent sans se soucier de l’heure, du temps ou des monstres. Il ne croyait personne pour l’instant et il avait prévu un repousse monstre au cas où. Il était sur ses gardes et faisait attention aux moindre souffle et à la moindre odeur, il se tourna donc bien avant que l’ombre noir atterrisse devant lui. Il avait entendu un bruissement de cape, l’air se fendit et il avait surtout ressenti l’aura noir de la personne qui s’approchait. La tête tournée vers le ciel pour voir le saut de l’inconnu, il resta immobile. L’atterrissage fut souple, précis et gracieux. Yuki avait beaucoup de respect pour le style de son interlocuteur, en effet celui-ci avait une cape rouge sang qui lui donnait beaucoup de classe. Il ressemblait à un Spartiate, un guerrier courageux, puissant et immortel, dit-on. Cette cape lui cachait une partie du visage, comblant à perfection l’effet de mystère.

    "Je te conseille de ne pas avancer plus loin..."

    La voix de l’homme était grave, imposant le respect et l’écoute. Yuki ne lâcha pas l’inconnu des yeux quand il se leva. Yuki était sur ses gardes, il n’était pas hostile mais prêt à se défendre. Pour l’instant, il ne voyait aucune agressivité de la parte du démon. Oui c’était bien un démon, pas de doute là-dessus, il avait des yeux rougeoyants qui avaient des airs de flammes dansantes. Yuki serra les dents et fronça les sourcils quand l’homme continua en disant que les nuits d’Alzen étaient terribles. Yuki garda un visage de marbre et ses cheveux blonds volant au vent lui donnaient un air plus mature. Il est vrai que le jeune garçon avait l’aspect frêle et jeunot d’un enfant. Et c’était d’ailleurs ce physique chétif qui faisait croire qu’il était faible. Les adversaires étaient souvent surpris pas sa rapidité et son agilité. Le guner cachait bien son jeu et c’était voulus, il aimait semer le doute dans les esprits et tirer profit de cette déroute. Mais il était sûr que cet homme n’allait pas se faire avoir. Pourquoi il en était si sur ? Tout d’abord car cet homme était à Alzen, ce qui signifiait qu’il était lui-même assez doué, ou complètement fou. Deuxièmement, car l’aura combative de ce dernier était étonnamment puissante.
    Mais c’est alors …Oui, à Euphoria il y a toujours des imprévus. Qu’une voie d’une extrême beauté se fit entendre. Yuki redoubla de vigilance et plissa les yeux pour essayé de percevoir d’où venait la voie. Il savait qu’il s’agissait de la légende. Il n’y avait pas d’erreur possible, il se cuirassa l’esprit pour ne pas devenir fou et se laissé charmer par cette femme fatale. Il savait que sortir une arme ne servirait à rien, puisqu’il n’y avait rien à attaquer, mais il resta en position, prêt pour le combat. Il jeta un coup d’œil à l’inconnu et sourit alors :

    Nous sommes dans le même bateau, mon cher !


Dernière édition par Yuki Tastu le Jeu 10 Juin - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Shadow of Euphoria ; »
Viper
« Shadow of Euphoria ; »

✖ My Messages : 61
✖ Inscription le : 03/06/2010


❝ C'est un secret?
❝ SpheraRunes: 3000
❝ Relationships:
❝ Inventaire:

MessageSujet: Re: Au coeur de la nuit [Yuki]   Au coeur de la nuit [Yuki] EmptyMar 8 Juin - 21:59

    Les légendes s'étaient parsemées parmi les quatre coins d'Euphoria. Des récits de montres et d'autres créatures aux demeurants mythiques, parfois même mythologiques. Des entitées mystérieuses dont personne n'avait réellement apporté l'existence. Certes, les ouies dires dans les tavernes et rues des différents recoins d'Euphoria laissait libre court à l'interprétation et l'imagination. Un peu comme le jeu du téléphone arabe. Le premier dit avoir vu pousser un champignon vénéneux bizarre sous la fenêtre de la chambre de Joshua et le dernier messager en arrivait à conclure que Joshua avait la possibilité de contaminer tout le monde d'un simple regard. Le délestement de plusieurs informations à travers différentes histoires se voulant similaires entrainait bien souvent les plus grandes inventions littéraires et de monde. Voilà pourquoi les légendes étaient définis par ce mot 'légende". Elles n'étaient que des suppositions, des rêveries ou des cauchemards de personnes beaucoup trop imaginatives. Seulement, l'ombre du doute plânait car, à la base de toute croyance se basait des faits véridiques, des faits ayant eu lieu à un moment ou l'autre du passé. Quelle était donc alors le symbole de la vérité au coeur de ce mystère ? Quelle était cette réponse à la question que bons nombres se posèrent, à savoir, est-ce que tout cela est réel ? Parler de réalité dans un monde virtuel avait des apparences dés plus paradoxales... Mais pas pour les joueurs compulsifs et tous les membres délaissant leur réalité pour celle du monde d'Euphoria.

    Alzen, comme les autres villes présentes dans cet univers, n'échappait pas à son folklore, aux traditions et aux élucubrations de légendes en tout genre. Au coeur de son obscurité et de son aspect chaotique se reflêtait l'histoire d'une créature attirante et envoutante qui sommeillait en son sein. Créature à la voix fatale et dont l'attirance ne pouvait vous conduire qu'à une déchéance pure et dure, elle se moquait éperduemment de la présence de monstres et de danger tout autour d'elle. Selon certains, cette sirène démoniaque était la princesse souveraine de la déchéance d'Alzen et de l'anéantissement de sa population. L'ombre d'une aura délicieuse laissant les ondes de sa voix se repercuter jusqu'à vos oreilles afin de les envelopper et de les kidnapper au sein de la douceur d'un drap mortuaire spécialement conçu pour vous. Comment résister ? Comment résister à son parfum ? Comment résister à son chaos si châtoyant ? Et comment ne pas sombrer dans la folie qui s'insinuait si majestueusement dans notre esprit ? Des questions, des tentatives de compréhension vaines, vouées à l'échec et qui laissèrent alors la peur et les histoires les plus saugrenues venir alimenter le secret de la sirène d'Alzen. Pourtant, au moins un être aurait témoigné en faveur de cette entité mystérieuse. Une seule et unique personne se serait prononcée en sa faveur si seulement elle avait cherché à se faire remarqué ou se détâcher de la masse. Un seul individu en Euphoria aurait pu témoigner de sa véritable beauté et de l'apaisement qu'elle pouvait offrir.

    Cet individu était celui se tenant face à ce jeune voyageur perdu. L'apparence chétive, les traits du visage semblant ceux d'un adolescent entrant à peine dans la vie adulte et un regard à la fois aventureux et égaré... Il avait tout l'apparence d'un jeune premier faisant ses premiers pas dans l'univers d'Euphoria et tentant de se prouver quelque chose. Néanmoins, Viper ne se formalisa pas de ce ressentiment. Il était une preuve qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences et que, sous l'être le plus insignifiant et le plus insipide pouvait se dissimuler une puissance capable de renverser une cité entière. Ainsi donc l'aura de Viper apparaissait comme naturellement puissante qu'elle ne dévoilait pourtant pas l'entièreté de sa force, de sa rage et de sa vigueur. Si la couleur de ses pupilles trahissaient partiellement son côté démoniaque, ladite aura et son corps les apaisaient sous cette apparence mystérieusement charismatique.

    Viper ne souriait pas, ne bougeait en aucune façon. Il était fixe, ne se mouvant pas d'un cil, laissant seule sa cape venir virevolter doucement sous l'impulsion de la petite brise fraîche instaurée dans l'atmosphère d'Alzen. Ses pupilles rouges sangs disparurent sous le cloisonnement de ses paupières tandis qu'une voix, qu'un souffle féminin d'une rare beauté se laissait ressentir tout autour du Hacker et de sa nouvelle rencontre. Elle était présente, elle était là... Sous la pâleur de son clair de lune, elle avait décidé que cette nuit serait sienne, au grand dâme des monstres et des personas. L'esprit de Viper n'essayait nullement de lutter. Si la voix ne semblait pas l'atteindre, il avait également constater par lui-même que lutter ne faisait qu'accélérer la décadence et la déchéance des âmes en perdition. S'accorder, se laisser aller à l'harmonie et à la communion... Voilà comment échapper à la fureur enragée de cette beauté ténébreuse. Une nouvelle communion que son esprit vit interrompu par une voix se voulant brave et courageuse mais dont il avait l'impression de ressentir un brin d'arrogance. Ses yeux s'ouvrirent de nouveau et, dans une apparence grave et sévère, se posèrent sur cet inconnu, cet inconscient qui devait certainement penser pouvoir triompher en ce sol désolé.

    "La Violence, même au coeur de l'univers le plus sombre, n'est pas la seule et unique alternative au problème surgissant de l'inconnu..."

    De biens étranges paroles s'échappèrent de ses lèvres alors qu'il s'avança lentement, calmement en direction de ce jeune blondinet. Les bras longeant son corps, accompagnant lentement chaque mouvement exécuté par ses jambes... Sa cape ne cessant de respecter l'harmonie de ses déplacements et le scintillement argentée d'une crosse disparaissant sous la noirceur de sa ceinture... Le Gunner et son arme ne ressentirent aucune crainte à devenir proche de ce nouveau compagnon.

    "Si tu essayes de lutter, tu as d'ores et déjà perdu..."

    Tentait-il de le protéger ? Ou plutôt de le tester ? Il est vrai qu'en tant qu'Hacker, Viper se moquait bien souvent de l'existence et du devenir de tel ou tel persona. Néanmoins, il aimait jouer ce rôle de prévention et de sage aux grandes connaissances. Généralement, cela lui conférait la déclamation de plusieurs mises en gardes que l'on préférait ignorer, lui laissant alors le plaisir et la délectation de voir la stupidité de tous ses joueurs les détruire dans un éternel recommencement. Ce freluquet ferait-il partie de cette catégorie ? Serait-il le fou qu'il laisserait disparaître ou qu'il sauverait d'une façon ou d'une autre ? Allez savoir... Seul cet inconnu pourrait trouver réponse à cette question !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« admin ; Eyes of Dream »
Yuki Tastu
« admin ; Eyes of Dream »

✖ My Messages : 211
✖ Inscription le : 27/05/2010


❝ C'est un secret?
❝ SpheraRunes: 5000
❝ Relationships:
❝ Inventaire:

MessageSujet: Re: Au coeur de la nuit [Yuki]   Au coeur de la nuit [Yuki] EmptyJeu 10 Juin - 18:24

    Yuki vit que l’homme passait par différent états. Lui-même était assez troublé par cette voie. Il essayait de lutter pour ne pas perdre la raison mais plus son esprit se fermait, plus la voie entrait en lui et lui fendait le cœur. Il avait beau savoir que c’était un piège, une ruse, il ne pouvait pas s’empêcher d’écouter la mélodie gracieuse que le vent apportait à ses oreilles. Yuki entendait, sentait, chaque notes plus vibrante, plus puissante et harmonieuse. Il n’y avait pas de doute possible, c’était la voie la plus belle qu’il n’est jamais entendu. A la fois douce, légère et angélique. C’était un vrai concert digne des plus grands virtuoses. Yuki sentait que la lutte ne servait à rien. Il commençait à comprendre que le combat était perdu d’avance. L’échauffourée était prévu, planifié et mortel ! Yuki sursauta quand il entendit la voie de son interlocuteur. Il ouvrit les yeux et vit son air sévère accompagné de paroles véridiques. En effet, il avait tout à fait raison, la violence n’était pas la solution à cet étrange phénomène. D’ailleurs il voulait se battre contre qui ? Il n’y avait qu’une voie, que des ondes musicales dangereuses et volatiles. Yuki baissa la tête alors que l’inconnu s’avança vers lui. Yuki inspira profondément pour essayé d’accepter la situation.
    Ce n’était pas évident pour lui de laissé entrer la musique dans sa tête, il essayait pour autant d’accepter la situation. De nature méfiante, Yuki n’ouvrait pas son cœur et son esprit si facilement. Il savait pourtant qu’au plus il se fermait au plus le danger approchait. Il leva les yeux en sentant que le démon s’était approché un peu plus. Yuki voulut reculer mais l’homme lui dit qu’il ne devait pas lutter. Ça c’était plus facile à dire qu’à faire. Yuki, perturbé par la présence proche du guners, se concentra sur la chanson. Il ferma les yeux et laissa entrer la complainte. Il se détendit, décontracta ses muscles et se vida les poumons. L’air redoubla d’effort mais Yuki s’appliquait à se détendre et la musique finit par devenir tel le vent, un bruit de fond qu’on oublie. Yuki ouvrit les yeux pour faire face à l’homme. Un regard suffit au blondinet pour remercier l’homme. Ce n’était pas vraiment un remerciement, mais simplement une preuve de respect et d’amicalité. Le jeune guners n’était pas hostile, sur ses gardes, mais non agressif. Yuki ne dit pas un mot mais se tourna vers le vent et huma l’air. La chanson, l’odeur tout était fait pour qu’il succombe et Yuki capitula face à tous les éléments qui étaient d’une attirance extrême. Il murmura alors pour lui-même.

    Suis la voix….Suis le vent….

    Il se mit alors en marche sans savoir où il allait, simplement par instinct. La musique le berçait et l’air chaud l’endormait. Il était à moitié conscient de la bêtise mais peu importe. Il avait suivis le conseil de cet étranger, peut être à tort. Et le voila envouté par cette voie magnifique, il ne se sentait plus lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au coeur de la nuit [Yuki]   Au coeur de la nuit [Yuki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Au coeur de la nuit [Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.Hacker :: 
♥ EUPHORIA-VIRTUEL RPG ♥
 :: Alzen;
-